Disc05


Changement de cap ou erreur d'aiguillage? L'ethnologie européenne et le folklore face aux transformations du monde contemporain [Francophone Network] 
Convenorss:
Alfonsina Bellio (École Pratique des Hautes Études EPHE-PSL Paris)
Inga B. Kuźma (University of Lodz)
Send message to Convenors
Chairs:
Laurent Fournier (University of Aix-Marseille)
Stream:
Disciplinary and methodological discussions:
Location:
Aula 13
Sessions:
Wednesday 17 April, 9:00-10:45, 11:15-13:00 (UTC+0)

Short Abstract:

Le panel concerne l'histoire de l'ethnologie et du folklore et leur pertinence pour étudier les transformations du monde contemporain. Des propositions sont attendues, entre autres, sur les pratiques rituelles et festives, les nouvelles spiritualités, ou les relations entre écriture et oralité.

Long Abstract

Le titre de notre congrès, « Track changes », peut être lu de deux manières différentes, de manière optimiste puisque un changement de cap mène toujours une nouvelle destination, ou de manière plus pessimiste si l'on considère qu'il est difficile, une fois modifiée la direction, d'en changer à nouveau. Appliqué à nos disciplines, ce questionnement invite à revisiter le chemin parcouru depuis leur fondation et à s'interroger sur leur histoire. A partir du XIXe siècle l'ethnologie européenne et le folklore ont accompagné la construction des identités nationales. Pour certains auteurs, cependant, il est possible d'utiliser aussi ces disciplines pour revaloriser des cultures subalternes ou marginales. Qu'en est-il aujourd'hui, dans un monde postmoderne - ou ultramoderne, si l'on veut - de plus en plus décrit comme mouvant et polysémique ? Comment adapter nos disciplines et comment faire valoir leur pertinence pour analyser les transformations du monde contemporain ? Dans ce panel, nous voudrions réunir d'une part des contributions plus théoriques qui concernent l'histoire de l'ethnologie européenne et du folklore ou leur place dans le monde contemporain, et d'autre part des compte-rendu de recherches de terrain qui illustrent les usages possibles de nos disciplines pour étudier les transformations actuelles des pratiques sociales et culturelles. Des propositions sont attendues sur la thématique des pratiques rituelles et festives, sur celle des nouvelles spiritualités, ou sur celle des relations entre écriture et oralité, ainsi que sur tout autre sujet relatif à l'ethnologie et au folklore.

Accepted papers:

Author:

Mathieu Gervais

Paper short abstract:

À partir d'une discussion théorique avec des philosophes issus du Sud global, nous défendrons la fécondité d'une approche qui permet de comprendre la nouveauté des phénomènes religieux contemporains sans pour autant les ramener à des ruptures trop dichotomiques.

Paper long abstract:

Cette intervention veut questionner, au niveau conceptuel et pratique, l'idée de « ruptures » contemporaines. Une première rupture que l'on questionnera est celle entre Nord et Sud : faut-il renoncer à des outils communs pour étudier les dynamiques religieuses des ces deux espaces ? Une seconde rupture se situe entre passé et présent : faut-il renoncer à expliquer la relation entre passé et présent au profit du caractère inédit de la religion post- ou ultra-moderne ? À rebours de ces analyses en termes de rupture, on proposera une approche qui intègre le folklore, l'ethnologie et l'identité dans un processus dynamique. En parlant d'invention de la fidélité, on souhaite rendre compte de la continuité entre passé et présent, Nord et Sud en remettant au centre la compréhension de la religion comme modalité d'actualisation de sujets humains qui en permanence convoquent la fidélité à un passé. Cette approche s'appuie sur une discussion entre une philosophie issue du Sud global - Dussel, Eboussi-Boulaga, Anthony Appiah - et un cas d'études français, celui du rapport à la religion d'agriculteurs écologistes. Sans remettre en cause les différences entre les contextes, on argumentera en faveur de la fécondité de théories non-européennes pour penser des dynamiques religieuses aussi en Europe. Face aux transformations contemporaines on pose donc l'hypothèse d'un intérêt majeur pour nos disciplines à dialoguer avec ces pensées afin de se réinventer et de sortir d'une réification historique des identités et des pratiques sociales qui renvoie de manière pauvre à une opposition entre tradition et progrès.

Author:

Mathilde Lamothe (University of Pau)

Paper short abstract:

Depuis le XIXe siècle, les regards extérieurs portent un regard - parfois limité - sur les pratiques culturelles des communautés montagnardes pyrénéennes. Leur discours autorise une analyse des processus de patrimonialisation et de transmission culturelle ainsi que leurs modalités opératoires.

Paper long abstract:

Au XIXe siècle, les Pyrénées deviennent un objet d'un intérêt particulier pour de nombreux curistes ou de voyageurs en quête de santé, d'exotisme ou d'expédition en montagne. Les récits de ces derniers s'attardent à décrire le sol (minéralogistes, botanistes) ou à observer les sommets des montagnes (excursionnistes, pyrénéistes) ; cependant très peu portent un regard sur la société locale qui les entoure. Toutefois, au détour d'un récit d'ascension, d'une prospection botanique ou d'un article de presse, peuvent filtrer quelques détails sur des pratiques culturelles de ces communautés. Cette masse documentaire du XIXe siècle est donc précieuse pour documenter sur le plan historique ces activités qui existent encore aujourd'hui et font partie d'une identité valléenne voire d'une identité pyrénéenne. C'est ce regard d'une clientèle étrangère que nous proposons d'interroger, celui du voyageur d'hier comme celui des visiteurs contemporains, sur la compréhension de ces identités multiscalaires et sur ce qu'il perçoit (ou non) de la culture locale. Par ailleurs si les folkloristes et ethnographes n'ont cessé de relever la prégnance de certains costumes conservés en vallée d'Ossau par exemple, c'est sans doute en raison de l'ancienneté de la mise en spectacle de la fête locale. Même s'il porte des limites intrinsèques, ce regard extérieur porté sur certaines pratiques culturelles a pu faire vivre ces dernières au sein des communautés montagnardes, en favorisant la construction d'un sentiment d'identité ou d'un discours sur elles-mêmes.

Author:

Alfonsina Bellio (École Pratique des Hautes Études EPHE-PSL Paris)

Paper short abstract:

Cette communication abordera la réflexion épistémologique liée au "retour chez soi" des anthropologues, en rapport avec des textes d'auteurs français qui ont proposé une nouvelle perspective méthodologique.

Paper long abstract:

À partir des dernières décennies du XXe siècle, l'anthropologie a contribué de façon décisive au débat interne aux sciences sociales. Nœud central de cette réflexion devint le positionnement du chercheur dans les processus de production de la connaissance, et, de ce fait, la scientificité même du savoir ethnographique. Le paradigme de l'objectivité se voit dans la même période mis en question par l'idée de la subjectivité ou de l'intersubjectivité. Cette communication abordera des questions cruciales de l'anthropologie à la charnière du XXe et du XXIe siècles, à partir d'expériences ethnographiques innovantes qui ont mené à une réflexion méthodologique et théorique d'ample envergure.

Author:

Patricia Heiniger-Casteret (University of Pau)

Paper short abstract:

Si les relations, les dessins, voire les photographies proposaient aux lecteurs des articles scientifiques ou de vulgarisation, l'entrée, aujourd'hui, des pratiques dans le champ patrimonial amène les chercheurs à se tourner vers d'autres types de médias.

Paper long abstract:

A partir d'un travail en cours concernant les stations thermales de l'ensemble de la chaine pyrénéenne et des pratiques culturelles, sociales, économiques et festives qui s'y réalisent, nous nous interrogerons sur l'importance de la préparation des montages de projets et de leurs financements. Par ailleurs nous développerons un second volet autour de la médiation scientifique des données recueillies entre "corsetage inventoriel" et valorisation numérique.

Author:

Fiorella Giacalone (University of Perugia)

Paper short abstract:

Le rapport traite de la manière dont les jeunes inventent de nouveaux rites de passage selon les formes de communautés temporaires.Pour une analyse plus spécifique j'analise: 1.les centogiorni du bac en Italie 2. les jeux populaires et les compétitions de jeunes dans le "Palio" di Bastia (Ombrie).

Paper long abstract:

La vie des adolescents n'ont pas de ritualités publiques, car les sociétés post-capitalistes semblent avoir rejeté le rituel comme événement obsolète. Le changement social constitue la preuve de changement lui-même, ce qui pose la question de ce que sont aujourd'hui considérés comme les moments critiques de la transition. Dans ce désert sécularisé des rituels, il est intéressant de remarquer que ce sont les adolescents eux-mêmes à recréer, selon des modalités propres du contexte et locales, les modalités rituelles dont ils ressentent le besoin de marquer les passages et les attentes, de marquer l'enfance qui se termine. Chaque rite, comme dit Turner, a besoin de la création d'une communitas spontanée, en tant que besoin de souligner le sens du groupe qui se démarque des autres, mais, comme les autres, fait face au même passage d'âge. La constitution de cette communitas, pour qu'elle ait du sens, doit être communiquée .L'idée de Turner est que la crise peut être exprimée à travers des formes théâtralisées, ou des formes narratives, vécues sur un plan émotionnel ; il conçoit l'action rituelle "comme une histoire qu'un groupe raconte à lui-même» (Turner, 1982). Le rituel permet de vivre le passage en tant que jeu social, théâtre, performance ; on le propose comme moyen de prévention et de réponse à une crise, pour créer une commauté temporaire".

Pour une analyse plus spécifique, j'analyse deux recherches: 1.les centogiorni du bac en Italie,

2. les jeux populaires et les compétitions de jeunes dans le "Palio" di Bastia (Ombrie).

Author:

Inga B. Kuźma (University of Lodz)

Paper short abstract:

Un sujet de la conférence touche de conséquences des changements, y compris concernant l'ethnologie. Cette interrogation met indirectement en cause les chemins, moyens et formes actuels, mais cela résulte de la tentative courageuse de redéfinir les obligations de notre science et ses possibilités.

Paper long abstract:

Le motif génèral de la conférence est de s'interroger sur les possibilités de développement dans le contexte des changements, y compris concernant l'ethnologie et l'anthropologie culturelle-sociale. Cette interrogation met indirectement en cause les chemins, moyens et formes actuels, mais cela ne signifie pas une faiblesse - cela témoigne plutôt de la force et du courage de tenter de redéfinir les obligations de notre science et ses engagements.

S'interroger sur l'évolution est en effet non seulement les questions concernant les méthodes et le terrain de recherche, mais aussi l'éthique et les conditions du dialogue avec l'environnement.

Les considérations présentées dans le communiqué se concentrent sur l'ethnologie et l'anthropologie culturelle-sociale qui fonctionne dans le contexte de l'Europe centrale à l'heure actuelle, plus précisément sur le cas de l'ethnologie polonaise.

Ces réflexions toucheront deux points principaux : 1) la représentation de l'utilité de l'ethnologie à la lumière de l'actuelle « idéologie de l'efficacité » et la manière dont cette représentation est mise en œuvre sous forme de projets de recherche et de métaréflexion, avec une tentative d'en définir les effets, dont un scénario des résultats de longue haleine de la politique de ce type ; 2) l'éthique scientifique (professionnelle), compte tenu la croissance dans l'ethnologie des tendences liés au paradigme de l'anthropologie engagée - interventionniste - critique. Malgré les apparences, ces deux points ne s'opposent pas l'une à l'autre, mais elles se complètent, en reflétant les transformations que subit la perception de nôtre science.

Author:

Laurent Fournier (University of Aix-Marseille)

Paper short abstract:

Cette communication interrogera l'absence du folklore et de la folkloristique dans l'université Française, à partir d'une approche rétrospective et critique.

Paper long abstract:

Le folklore et la folkloristique sont actuellement absents dans l'université française. La communication interrogera cette absence en retraçant l'histoire de la notion de folklore en France, ses liens avec l'ethnologie française, et la position des anthropologues français à son égard. Nous verrons en particulier que la mauvaise connaissance de la langue anglaise par les ethnologues et les anthropologues français a conduit à ignorer pour l'essentiel les études folkloriques anglo-saxonnes et nordiques liées à la linguistique, à la pragmatique du langage, et aux sciences de la communication. Nous essaierons de mesurer les conséquences épistémologiques de ce rendez-vous manqué entre ethnologie et folklore et nous envisagerons quelques possibilités pour remédier à cette situation.

Author:

EVANGELOS KARAMANES (Academy of Athens)

Paper short abstract:

La Laographie Hellénique dispose d'une très longue tradition d'implication des folkloristes amateurs dans ses travaux. Aujourd'hui l'interaction avec le public prend de formes nouvelles surtout grâce aux actions des individus, des collectivités locales, des municipalités et des associations.

Paper long abstract:

La Laographie Hellénique dispose d'une très longue tradition d'implication des folkloristes amateurs dans ses travaux, notamment en ce qui concerne la collecte du matériel et l'accueil des chercheurs académiques sur le terrain. Aujourd'hui des questions que la Laographie a dû traiter de longue date réapparaissent. L'interaction avec le public dans le cadre de la pratique ethnographique, grâce à l'émergence des technologies numériques, des réseaux sociaux et de l'introduction de la notion récente de patrimoine culturel immatériel, prend de formes nouvelles. Les actions des individus, des collectivités locales, des municipalités, des associations transforment le rapport que les chercheurs et les institutions académiques entretenait avec leurs informateurs et correspondants sur le terrain.

Le Centre des Recherches du Folklore Hellénique de l'Académie d'Athènes (fondé en 1918) collabore avec des municipalités et des associations culturelles locales dans divers projets scientifiques concernant la promotion des éléments de la culture traditionnelle dans le contexte actuel (chansons démotiques, fêtes, produits agricoles locaux, etc.). Son programme de recherches sur le terrain (surtout depuis l'éclatement de la crise économique en 2010), une série de publications très riche initiée en 2002, dédiée à la communication au public des résultats de recherches sur le terrain ainsi que d'autres actions et projets reçoivent l'appui et se réalisent sous différentes formes d'interaction avec le public.

Dans notre présentation nous allons mettre en discussion la manière de traiter divers aspects de la culture traditionnelle suivant des exemples tirés des projets scientifiques qui redéfinissent le travail ethnographique suivant les transformations de la société moderne.

Author:

Chloé Rosati-Marzetti (Université Côte d'Azur)

Paper short abstract:

Cette communication propose de faire état de la notion de folklore en Europe, de montrer les décalages entre est et ouest. Il s agit de comprendre à travers le prisme historique en quoi les perceptions du folklore sont intimement liées aux histoire nationales.

Paper long abstract:

En France, la notion de folklore a mauvaise presse, notamment depuis les enquêtes systématiques et les fichages de la seconde guerre mondiale et du regime de Vichy. Les chercheurs français ont longtemps été réticents à utiliser ce terme, inventant d autres notions pour le remplacer comme celle de PCI (patrimoine culturel immatériel) par exemple. Nos confrères de l Est en revanche n ont pas eu de problème, cette notion etant utilisee encore aujourd'hui dans sont sens premie : « savoir du peuple ». Cette communication propose de faire état de cette notion de folklore en Europe et de montrer les décalages entre est et ouest et montrer en quoi ces perceptions du folklore sont intimement liées aux histoire nationales.