WIM-HLT03
Les défis de l'accès à la justice dans les sociétés mondialisées. États des lieux.
Convenors:
Marie-Eve Paré (Université de Montréal)
Francine Saillant (Laval University)
Chair:
Francine Saillant
Discussant:
Joao Velloso
Stream:
Worlds in motion: Human rights, Laws and Trafficking/Mondes en mouvement: Droits humains, lois et traffics
Location:
FSS 14005
Start time:
4 May, 2017 at 8:30
Session slots:
1

Short abstract:

Ce panel propose une réflexion théorique et empirique sur les problématiques contemporaines d'accès à la justice. Le monde mondialisé, nous incite à repenser nos analyses des formes de justice, des processus juridiques, des stratégies résolutives et des perceptions de la juridicité.

Long abstract:

Ce panel propose un espace de réflexion théorique et empirique sur les problématiques contemporaines d'accès à la justice, à savoir une possibilité de mise en valeur des droits et d'une résolution des conflits de toutes les manières pour les acteurs sociaux (Lafond 2012). Le monde mondialisé, en se redéfinissant, nous incite à repenser nos analyses des formes de justice, des processus juridiques, des stratégies résolutives et des perceptions de la juridicité. Il devient alors nécessaire de réfléchir sur l'acuité et les limitations de nos théories actuelles en anthropologie du droit à expliquer ces nouvelles conjectures. Par exemple, les crises structurelles de la bureaucratie juridique (procédures, coûts, jargon et stress émotionnel) rebutent les justiciables à l'utilisation des instances étatiques. En outre, l'accélération des mouvements migratoires et l'apparition d'une « diversification de la diversité » culturelle dans les sociétés (Vertovec 2007) reconfigurent le tissu social. Les structures étatiques ne sont plus nécessairement en adéquation avec la nouvelle réalité, ce qui génère un accès différentiel et la création de modes de résolution alternatifs. Aussi, les multiples facettes du pluralisme juridique créent des situations de concurrences, de métissages et d'innovations au travers lesquels les individus et les groupes naviguent afin de faire reconnaître leurs droits (Tamanaha 2011). Ces exemples illustrent la problématique générale et nous recherchons à cet égard des propositions abordant les défis d'accessibilité (obstacles, bureaucratie, diversité culturelle), les effets du pluralisme juridique (étatique et local, groupes religieux, mouvements sociaux) ou les transformations de la juridicité (résolutions alternatives, innovations juridiques, droits humains).