Accepted paper:

La contestation des mariages forcés en contexte de pluralisme juridique. Étude du cas des Mossi, Burkina Faso

Author:

Marie-Eve Paré (Université de Montréal)

Paper short abstract:

Cette conférence a pour objet d'analyser des conflits de contestation de mariages forcés à Koudougou au Burkina Faso et de comprendre les effets du pluralisme juridiques dans les processus de règlement, notamment au niveau de la médiation coutumière et des instances étatiques.

Paper long abstract:

En Afrique subsaharienne les changements politiques, économiques et sociaux des dernières décennies ont bouleversé les organisations sociales coutumières et contraignent les différentes couches de la société à s'adapter à cette période de transition. Dans la ville de Koudougou au Burkina Faso, ces bouleversements ont généré une recrudescence des mariages forcés, particulièrement de mariages précoces, à savoir des jeunes filles de moins de seize ans. La catégorie sociale des aînés - dont le pouvoir gérontocratique reposait autrefois sur la circulation des femmes - tendent à résister en renforçant leur contrôle sur les cadets et les cadettes afin de faire face à précarité économique et l'augmentation de la liberté sexuelle des jeunes filles. Or, la contestation de ces unions provoque des conflits d'une extrême complexité du fait des caractéristiques des victimes, de l'inextricabilité des procédures et des rapports de force en présence. En outre, ces conflits sont, d'une part, révélateurs de la confrontation entre les idéologies des systèmes juridiques coutumier et étatique et, d'autre part, permettent d'illustrer les effets du métissage juridique. Dans le cadre de cette présentation, je me baserai sur des données ethnographiques recueillies en 2011-2012 et quinze cas de conflits détaillés afin d'analyser le déroulement de ces conflits et de ses modalités de résolutions (médiation, Action sociale et Tribunal) dans un contexte de pluralisme juridique.

panel WIM-HLT03
Les défis de l'accès à la justice dans les sociétés mondialisées. États des lieux.