Accepted Paper:

Quand des femmes et des réfugié-e-s fabriquent des saints: genre, religion et mémoire à Lesvos (Grèce)  

Author:

Séverine Rey (HESAV)

Paper short abstract:

Le cas à la base de ma présentation est l’«apparition» de trois saints à Lesvos (Grèce) dans les années 1960. Il nous offrira l’occasion de réfléchir à l’intrication des intérêts et enjeux des différents acteurs de la fabrication de la sainteté, ainsi qu’à la place du genre, et du «populaire», dans la religion.

Paper long abstract:

A travers le cas de l'«apparition» de trois saints à Lesvos (Grèce), nous nous interrogerons sur la dynamique sociale à l'œuvre dans la fabrication de la sainteté. Le processus fut initié par des témoignages de rêves formulés par des villageois, pour la plupart des femmes et/ou des réfugié-e-s venus d'Anatolie occidentale durant la guerre gréco-turque de 1919-1922. Sceptique, l'église locale rejeta tout d'abord ces formes de piété, les considérant comme des marques de crédulité. Dans un deuxième temps, les autorités ecclésiastiques entreprendront cependant une procédure de reconnaissance officielle des figures saintes, et ces dernières seront au centre de différentes commémorations nationales ou religieuses.

Ce cas permet de réfléchir d'une part à l'intrication des niveaux d'intérêts et d'enjeux: loin de pouvoir qualifier le phénomène de «populaire», nous montrerons comment différents acteurs interviennent et quels sont les registres auxquels chacun se réfère. D'autre part, la composition apparemment «subalterne» des acteurs initiaux offre l'occasion d'analyser la place du populaire dans la religion et en particulier celle des femmes, catégorie à laquelle se sont référées tout aussi bien les personnes qui voulaient soutenir le phénomène que celles qui cherchaient à le discréditer. En dernière instance, il s'agira de s'interroger sur les éclairages qu'apportent le genre et la subalternité dans l'analyse anthropologique.

Panel W008
What makes popular piety popular?