Accepted Paper:

Expérience de mobilité et lien social en périurbain : sociabilités en mouvement aux marges de trois villes françaises (Aix, Tours et Grenoble)   

Authors:

Laurent Cailly (Université de Tours)
Marie-Christine Fourny (Joseph-Fourier University, Grenoble)

Paper short abstract:

La communication présente les résultats d’une enquête qualitative menée sur la diversité des relations sociales qui sont mobilisées ou se tissent dans l’expérience de la mobilité périurbaine et lui donne des significations jusque-là inexplorées.

Paper long abstract:

Nous proposons d'approfondir la connaissance phénoménologique des mobilités périurbaines, à partir d'une analyse inédite des formes de sociabilité qui se tissent dans l'expérience quotidienne des mobilités. Alors que les mobilisations collectives associées aux navettes longue distance ont fait l'objet de plusieurs travaux, les recherches portant sur la mobilité périurbaine ont encore peu exploré les dimensions collectives et interindividuelles de l'expérience de mobilité, à l'exception des solidarités internes à la famille liées à l'accompagnement des enfants. Cette prédominance donnée aux formes "individualisées" et "individualisantes" de la mobilité explique cette zone d'ombre et n'est pas sans jouer dans la représentation de l'espace périurbain comme un lieu d'expression privilégié de l'individualisme.

Nous souhaitons discuter ici ce "déni du collectif" en posant l'hypothèse que les solidarités interindividuelles sont de plus en plus sollicitées dans la réalisation des mobilités - qu'elles préexistent ou qu'elles soient issues de cette situation de mobilité. Cette importance croissante est alimentée par le renchérissement du coût de la mobilité ainsi que par les injonctions environnementales à des comportements de mobilité vertueux. Les travaux récents sur la mobilité périurbaine livrent plusieurs indices de l'amplification des formes d'arrangements collectifs (covoiturage, solidarités familiales ou amicales). Ils nous amènent à nous interroger sur la diversité des formes de relations sociales qui s'actualisent ou se fabriquent dans l'expérience de la mobilité périurbaine, ainsi que sur leur dimension spatiale. La communication s'appuiera sur des enquêtes qualitatives récentes menées auprès d'habitants résidant en périphérie de trois villes.

Panel P30
Les sens des circulations : Les sens vécu, objectivé et pratique des mobilités spatiales (FR)