Accepted Paper:

Remake the world of the "defeated men" by the image and by the music: the case of the memory of the steel-making Lorraine  

Author:

Jean-Louis Tornatore (University of Burgundy (France))

Paper short abstract:

S'appuyant sur les travaux de Ian Assmann et l'approche écologique de J. Gibson, cette communication propose de comparer les médiations par l'image et par la musique dans la construction d'une mémoire culturelle de la Lorraine sidérurgique.

Paper long abstract:

Le travail de l'image et de la représentation visuelle dans les processus mémoriels a bien été étudié : des sens qui manquent, le voir est celui qui s'impose sur un mode compensatoire et contribue à restituer faiblement un monde perdu. Tel est le constat premier du rôle de la photographie - de l'acte photographique - dans l'accompagnement de la perte du monde ouvrier et sidérurgique en Lorraine dans les années 1980-90. De récentes expériences par la musique, en particulier l'action locale d'un groupe lorrain de musique industrielle, laissent entrevoir des possibilités de restitution et de recréation sonore de ce monde perdu. Je voudrais mettre en comparaison ces deux formes de médiation et, en m'appuyant sur l'analyse de la production de ce groupe et de ses performances, je voudrais interroger en particulier la capacité de la musique à contribuer à l'élaboration d'une mémoire culturelle de la Lorraine sidérurgique. Il s'agira alors d'apprécier la pertinence, d'une part, de mobiliser l'approche écologique inspirée des travaux de James Gibson - et partant de considérer le caractère événementiel des sons, à la différence des couleurs et des formes ; et d'autre part, de prolonger l'analyse assmanienne du rite et de la fête comme mode d'organisation primitif de la mémoire culturelle.

Ma communication pourra être présentée en anglais.

Panel P26
Mediation and circulation of cultural memory in identity settings