Accepted Paper:

Pour une anthropologie générale: la situation de l'ars  

Author:

Pierre-Yves Balut (Sorbonne)

Paper short abstract:

Analyse de la raison technique comme part d'une science clinique des capacité rationnelles de l'homme

Paper long abstract:

On oublie trop qu'anthropologie veut simplement dire science de l'homme. Actuellement, elle ne cesse de se distinguer, de se ramifier, de se particulariser surtout.

On proposera ici une anthropologie générale comme science des facultés de l'humain, comme analyse des mécanismes de la raison, vérifiable à partir des dissociations observables en clinique. Il ne s'agit donc pas d'une philosophie abstrayant et généralisant l'observation de situations particulières ; ni de celles qui tendent à réduire l'humanisation à l'un de ses processus : le langage, depuis la tradition grecque jusqu'à la sémiologie où tout est signe ; l'histoire, du social du structuralisme, de l'histoire traditionnelle ou du marxisme ; le désir comme mode ultime d'explication de tous les comportements humains.

Sur la base de ce structuralisme rendant compte de toutes les formes de la raison : du langage sans doute, mais tout autant de sa capacité technique, de sa constitution du social ou de l'interdit, il est possible, entre autres, de fonder une science autonome de l'ars, préoccupée du geste, de la manipulation, distincte des technologies et physique des matériaux, en sorte d'avoir une théorie nos limitativement de l'image, mais autant du vêtement, du logement, du « grand art », même contemporain, de tout équipement de n'importe quelle activité, le culte comme le sport, quelles que soient les conditions de la découverte, fouille, reconstitution ou archive.

Panel P038
A clinical anthropology of art: theoretical, practical and disciplinary implications