Accepted paper:

Circulations et migrations urbaines en Côte d'Ivoire : Repenser les solutions durables après la fin du statut des réfugiés libériens

Authors:

Hervé Cyrille Tivoly

Paper short abstract:

A partir de la représentation des réfugiés libériens sur la situation sécuritaire et l’analyse de la politique sectorielle du HCR et de l'Etat, il existe un décalage entre les attentes et les actions entreprises.

Paper long abstract:

La Côte d'Ivoire est un pays à forte migration en Afrique subsaharienne et la population ivoirienne s'est vue augmentée depuis les conflits armés de 1999 à 2010. Aujourd'hui, selon le rapport global du HCR Côte d'Ivoire en 2015, environ 800.000 personnes relèvent de l'assistance du Haut Commissariat aux Réfugiés (HCR). Ces personnes sont essentiellement des réfugiés urbains, des rapatriés ivoiriens et des déplacés internes qui vivent pour la plupart dans les grandes villes de Côte d'Ivoire. La majorité de ces personnes interviennent et participent au développement économique et sociale des villes en Côte d'Ivoire. Leur contribution au plan politique (participation active, citoyenneté), économique (croissance et développement urbain), culturelle (échanges culturels) et sociale (appui aux services sociaux de base) s'inscrit dans le processus d'une intégration locale à long terme. L'intérêt de cette communication vise à montrer les déterminants sociaux qui conduisent à repenser le processus d'intégration des réfugiés urbains et les rapatriés ivoiriens. En d'autres termes, comment les villes urbaines de Côte d'Ivoire connaissent une croissance par la participation active des acteurs liés aux migrations en Côte d'Ivoire ? Dans une perspective de contribution aux questions liées à l'apport de la migration dans le processus d'urbanisation en Côte d'Ivoire, cette réflexion passerait par les représentations sociales, politiques puis économiques qui se feront quant à l'élaboration d'un cadre institutionnel chargé des questions liées aux notions de « citoyenneté », « migrations régulières » et « migrations irrégulières ».

panel P023
Villes, inégalités et conflits en Afrique contemporaine