Accepted paper:

« Basculant après les Accords D'Alger: Kel Tamasheq à Bamako

Author:

Giulia Gonzales (University of Turin)

Paper short abstract:

Comptant sur 10 mois d'ethnographie à Bamako, ce papier analyse les discours et pratiques des Kel Tamasheq par rapport au moment «post-Accords», où des nouvelles possibilités s'ouvrent (rupture) mais la sensation d'inapplication des Accords est la norme (continuité).

Paper long abstract:

Ce papier voudrait analyser les discours et les pratiques des Kel Tamasheq, asa Touareg, qui sont à Bamako par rapport au Mali «post-Accords». Cette analyse sort de 10 mois d'ethnographie à Bamako, déroulée entre 2017-2019, moment déjà «post-Accords», et elle s'est focalisée sur la vie quotidienne des Kel Tamasheq qui ne sont pas directement impliqués dans la gestion militaire ou politique de la crise (e.g. étudiantes, femmes à la maison ou qui font du petit commerce, chômeurs, travailleurs dans des ONG, forgerons).

Même si très hétérogènes, les perspectives sur les Accords soulignent, d'une part, la rupture avec le plan indépendantiste du MNLA et éclatent différentes pratiques pour rentrer dans les processus des accords, spécialement comme société civile et dans le cadre de l'humanitaire. D'autre part, les discours des Kel Tamasheq remarquent une expérience de continuité dans l'insécurité et la violence au Nord du pays, résultat même de la claudicante application des Accords. Cette continuité, la communication argumente, a des racines plus anciennes que la crise de 2012 et se constitue sur un difficile dialogue entre l'état et les Kel Tamasheq, qui difficilement se sentent représentés par le premier.

Pour conduire cette ethnographie une grande mobilité dans la ville de Bamako a été nécessaire sous le diktat de ne pas sortir de la capitale. Cette méthodologie ne peut que soulever des questions sur les limites d'observations et même de sécurité pour les participants à la recherche et pour la chercheuse dans un moment historique très délicat.

panel Anth28
Le Mali "post Accord d'Alger" : dynamiques, récits et pratiques du politique entre ruptures et continuités