Accepted paper:

« Faire accepter la perte » - Visions croisées de la médiation et définitions concurrentes de la Paix pour le Nord du Mali (2015-2018).

Author:

Pauline Poupart (CERI Sciences po Paris)

Paper short abstract:

« Le bon médiateur, c'est celui qui vous fait accepter la perte. » Cette vision d'un Haut-représentant malien, recueillie à Bamako en juin 2015, a inspiré cette proposition qui souhaite interroger les récits sur la médiation par les acteurs au conflit qui en ont été les récepteurs directs.

Paper long abstract:

Il s'agira de présenter et d'analyser à travers des entretiens réalisés entre 2012 et 2017, auprès des acteurs étatiques - maliens, sahéliens, et internationaux- et des groupes (anciennement) rebelles, les « pertes » ressenties : perte d'autorité, voire de souveraineté, pour l'État malien face à une médiation internationale aux méthodes de résolution de conflit propres; perte d'autonomie, pour les acteurs signataires du Nord au regard de la présence de forces armées étrangères dans leurs zones ; perte de puissance des États médiateurs en compétition afin de déterminer ce qui était « attendu » de la médiation algérienne et internationale.

Cependant, si l'instabilité demeure au Nord du Mali, la « perte » est à différencier chez les acteurs liés au conflit. Certaines figures et groupes armés ont ainsi développé des logiques de « contournement » pour conserver leur assise politique régionale en s'intégrant dans le cadre défini par l'Accord de paix, tout en maintenant une marge de manœuvre propre dans la compétition entre acteurs locaux. Il s'agit ainsi de voir comment le sentiment de déprivation issu de la médiation a été intégré par les acteurs puis transformé par leurs pratiques vers une appropriation personnelle.

En filigrane, la contestation apparente de la figure du médiateur interroge, enfin, les différences de définition données à la Paix par les acteurs locaux et les États régionaux et extérieurs. Le fait que celles-ci n'aient pas été véritablement explorées et désamorcées lors du processus de négociation semble pouvoir expliquer, au moins en partie, l'instabilité durable au Mali.

panel Anth28
Le Mali "post Accord d'Alger" : dynamiques, récits et pratiques du politique entre ruptures et continuités