Accepted paper:

The french model of national parks: territoriality and temporality

Authors:

Karine Basset (Maison Méditerranéenne des Sciences de l'Homme)

Paper short abstract:

Il s’agit de contribuer à la réflexion sur la nature territoriale des espaces protégés, à partir de l’exemple des parcs naturels français. Mon hypothèse est que la question de la durée et de la temporalité est centrale dans les dynamiques conflictuelles que connaissent les parcs nationaux.

Paper long abstract:

Au contraire des domaines tropicaux, l’analyse des espaces protégés comme imposition d’une forme de domination sur des territoires existants est quasi absente de l’horizon des recherches sur le domaine européen. L’invention des parcs nationaux français constitue un cas intéressant, dans la mesure où ses acteurs revendiquent souvent une conception « culturelle » de la nature. Pourtant, en France comme ailleurs, les institutions parcs n’ont pas réussi à résoudre leurs difficultés « d’acceptation » locale. L’on peut faire l’hypothèse que les conflits à l’œuvre dans les espaces protégés soulèvent une problématique de la temporalité. Par des médiations multiples, les Parcs instaurent autoritairement un mode de rapport au temps qui se confronte aux temporalités particulières des habitants et usagers. Les sciences sociales peuvent se donner comme tâche d’explorer l’expérience différenciée de ce qui est « durée » et « durable » dans les territoires « de nature ». A titre d’exemple, j’observerai quelques éléments de la pratique territoriale du Parc national des Cévennes, qui permettent d’interroger la temporalité mise en place par l’institution, ainsi que les résistances qui lui sont opposées. Enfin, un retour sur la création des espaces protégés français permet de constater combien cette pluralité des temporalités est présente dans la confrontation des différents projets qui ont donné naissance à ces territoires. Cette matrice historique des parcs français, en particulier la période 1950-1970, donne un éclairage supplémentaire au problème de l’articulation entre territorialité et temporalité, en jeu dans les espaces protégés.

panel W102
Societies and protected areas