Accepted Paper:

« Le voisinage des nègres » : la diaspora acadienne à l'épreuve de la dynamique raciale en Louisiane  

Author:

Clint Bruce (Université Sainte-Anne)

Paper short abstract:

Les recherches sur la diaspora acadienne privilégient souvent les rapports avec la Louisiane, sans toutefois tenir compte de sa dynamique raciale. L'étude de témoignages d'Acadiens des années 1920-30 permettra de préconiser une approche ethnographique (re)centrée sur la racialisation des identités.

Paper long abstract:

Qu'elles s'intéressent à l'appropriation de mythes communs, aux enjeux politiques liés à la territorialité, ou encore à la marchandisation de l'identité en contexte néolibéral, les recherches sur la diaspora acadienne ont souvent privilégié les rapports avec la culture cadienne de la Louisiane, reconfiguration identitaire propre à cette population américaine issue du « Grand Dérangement ». Or, la race, en tant que principe structurant de l'ethnicité aux États-Unis, est à peu près absente de ces réflexions ; cette lacune apparaît d'autant plus curieuse que la revendication identitaire acadienne en Louisiane comporte une affirmation plus ou moins implicite de la « blanchitude » en situation post-esclavagiste.

C'est au tournant du XXe siècle que l'élite acadienne des Maritimes établit des contacts durables avec des Louisianais d'origine acadienne. Orientés par l'idéologie nationaliste de l'époque, ces Acadiens du Canada sont, eux, très frappés par la dynamique raciale en Louisiane et du « voisinage des nègres », au dire d'un voyageur ; certains sont surpris de découvrir que « beaucoup de ces Noirs parlent français ». Autant dire que la créolisation culturelle brouille les frontières de la nation et met à mal la conception familiale de sa diaspora, métaphore toujours en vigueur.

En examinant divers témoignages des années 1920-30, cette communication se propose de renouveler l'approche ethnographique de l'acadianité par un recentrement sur la question raciale. Au lieu d'insister sur un socle unique, cette perspective incite à considérer l'identité diasporique comme productrice de diversité « à travers la transformation et la différence » (Hall, 1990).

Panel RM-LL02
Langue et race en francophonie des Amériques