Anth28
Le Mali "post Accord d'Alger" : dynamiques, récits et pratiques du politique entre ruptures et continuités

Convenors:
Adib Bencherif (University of Ottawa)
Denia Chebli (Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
Stream:
Social Anthropology
Location:
Appleton Tower, Seminar Room 2.04
Session slots:
2
Wednesday 12 June, 14:15 - 16:00
Wednesday 12 June, 16:15 - 18:00

Short abstract:

Suite à la signature de l'Accord d'Alger en 2015 par les parties en conflit, le Mali entre dans une période « intérimaire ». Ce panel étudie les dynamiques, les récits et les pratiques du politique au cours de cette période dans leurs ruptures et leurs continuités avec le conflit amorcé en 2012.

Long abstract:

En juin 2015 à Alger, l'Accord pour la paix et réconciliation au Mali est signé par les parties en conflit. Le Mali entre alors dans une période dite « intérimaire » encadré par l'international (MINUSMA, organismes de médiation etc.). Cette période se caractérise par la poursuite des négociations et de conflits entre divers groupes armés rebelles, loyalistes, représentants de l'État malien, et groupes jihadistes. Ce panel vise à étudier les dynamiques, les récits et les pratiques du politique qui s'inscrivent tantôt en ruptures, tantôt en continuités avec le conflit amorcé en 2012. En terme de rupture, on observe par exemple que des scissions du principal mouvement indépendantiste (MNLA), se placent du côté de l'Etat lorsqu'ils se constituent en mouvements armés indépendants suite à la signature de l'Accord. En parallèle, au regard des anciennes rébellions de nombreuses continuités persistent telles que l'explosion des formes de représentativités ou la compétition entre groupes pour l'accès aux ressources de l'Etat. Ce panel présentera des communications qui se basent sur une approche ethnographique et mobilisent des données empiriques collectées lors de terrains de recherche réalisés au Mali ou dans la sous-région depuis la signature de l'accord. Ils peuvent s'inscrire dans une perspective nationale, régionale ou locale en analysant les dynamiques, les récits et les pratiques du politique des divers acteurs. Enfin, une réflexion méthodologique sera aussi réalisée, dans chacune de ces études, pour questionner les particularités et les limites des terrains de recherche peu accessibles.