Accepted paper:

Construction of the food offer in the districts of migration: Mexican Street Food in Chicago

Authors:

Aline Hemond (Université de Picardie-Jules Verne)

Paper short abstract:

Cette communication considèrera le développement de la nourriture mexicaine dans les quartiers migrants de Chicago (Pilsen, La Villita, notamment) à la fois dans sa régionalisation et dans sa patrimonialisation. Quelle est la construction de la notion du "comme chez soi" dans l'espace public ?

Paper long abstract:

Cette communication considèrera le développement de la nourriture mexicaine dans les quartiers migrants de Chicago (Pilsen, La Villita, notamment) d'un double point de vue. D'une part, avec la circulation des hommes et des produits alimentaires, elle se régionalise (nourriture de l'Etat de Guerrero, du Michoacán principalement) du côté des restaurants de quartier, des stands de nourriture urbains, festivals de rue et fêtes de migrants ; d'autre part, elle se patrimonialise avec certaines institutions, comme le Musée National d'Art Mexicain qui entretient les traditions festives (fête des morts, Fêtes patriotes, fête de la Vierge de la Guadalupe) comme l'un des aspects de l'art de vivre "à la mexicaine", aux côtés des arts plastiques et des créations d'artisanat d'art. Face à cela, on s'interrogera sur la construction de la notion du "comme chez soi" dans l'espace public du fait de la présence de cette offre alimentaire mexicaine. Existe-t-il une continuité ou une rupture fondamentale avec les restaurants ou nourritures de rue existant dans les espaces de départ ? S'agit-il au contraire de proposer une continuité, une nostalgie et une mémoire des saveurs à la population mexicaine de Chicago qui serait en fort changement de normes sociales et alimentaires ? Concernant les aspects méthodologiques, on insistera sur les méthodes anthropologiques de terrain, en particulier en ethnographie visuelle (photo-élicitation) et en ethnographie urbaine.

panel Food02
Food for thought (and dwelling) in uncertain times