Accepted paper:

Conflits entre les agro-pateurs et les sédentaires du Niger

Authors:

Boubacar Oumarou (Mcgill University)

Paper short abstract:

Les sociétés nomades ont toujours été organisées autour d'une gestion rationnelle des maigres ressources naturelles dont-ils disposent. Vivant dans des zones arides,le plus souvent hostiles, ils ont élaboré des stratégies de survie. C'est dans ce contexte que les peul de Say pratiquent le nomadisme. Avec cette transhumance, qui daterait du néolithique, les peuls rencontraient très souvent d'autres groupes sédentaires, vivant sur le même espace.Avec le temps, les relations se sont beaucoup détériorées.

Paper long abstract:

Les sécheresses récurrentes de ces dernières années, notamment celle de 1973-1974, 1984-1985, 2004-2005 et celle de 2010, ont entraîné beaucoup de pertes dans les troupeaux et modifié, dans toutes les ethnies et dans tous les groupes sociaux, les structures de gestion et leur structure par espace. C'est dans ce contexte de crise généralisé du pastoralisme, que nous assistons à un transfert de troupeaux. Désormais, les fonctionnaires et les commerçants rachètent les animaux à des prix dérisoires et les confient aux anciens propriétaires peul nomades, devenus de simples gardiens de troupeaux. Ainsi, ces sécheresses ont eu pour conséquences principales une occupation anarchique des espaces pastoraux (avec un fort taux de natalité), d'ou les conflits réguliers à chaque début de saison de pluie entre les agriculteurs et les éleveurs avec un cortège de morts.

panel MMM09
The emerging world of pastoralists and nomads (IUAES Commission on Nomadic Peoples)