Accepted Paper:

Les évolutions contemporaines de l'enseignement supérieur au Sénégal : réelle démocratisation ou simple massification ?  

Author:

Jean-Alain Goudiaby (Université Assane Seck de Ziguinchor)

Paper short abstract:

Dans un contexte de très forte diversification de l’offre éducative, de pénurie de places dans les établissements publics et de massification du supérieur, nous étudions, à partir des données des recensements de population, la question de la démocratisation qualitative des études au Sénégal

Paper long abstract:

Sur le continent africain, le nombre d'étudiants est passé de 200 000 en 1970 à 5 millions en 2014 selon la Banque Mondiale et les effectifs continuent de progresser de 9 % par an, deux fois plus vite que dans le reste du monde.

Cette augmentation rapide s'explique par la démographie des pays concernés et par le développement de la scolarisation au niveau secondaire.

Le Sénégal n'échappe pas à ce mouvement de massification du baccalauréat et de l'enseignement supérieur. Toutefois ces évolutions se produisent dans un contexte de très forte diversification de l'offre éducative et de pénurie généralisée de places dans les établissements publics générant une orientation parfois contrariée. En outre, rien ne garantit que l'accès à l'enseignement secondaire puis supérieur, plus massif à chaque génération, ait entrainé une baisse des inégalités entre les classes sociales dans un pays resté très élitiste.

Ces évolutions invitent à examiner la question de la réduction des inégalités sociales devant les études: le mouvement de démocratisation est-il de même ampleur à tous les niveaux du système supérieur ? Les inégalités n'ont-elles pas changé de nature pour désormais porter sur le type d'études suivies (établissements et filières) ? Et quid des inégalités filles-garçons à ce niveau ?

La compilation des différents recensements de population conduits au Sénégal (1988, 2002 et 2013) permet d'analyser les profils sociaux et familiaux des étudiants et le type d'établissement fréquenté et partant, l'évolution fine du lien entre origine sociale, sexe, diplôme et filières suivies sur longue période.

Panel P006
Africa and Higher Education - A Transnational Perspective