Accepted Paper:

Le terme « langue des jeunes » n'est-il pas une fausse appellation ?  

Author:

Moufoutaou Adjeran (Université d'Abomey-Calavi)

Paper short abstract:

La dénomination de « langue des jeunes » est problématique car de tout temps et dans toutes les cultures, appartenir à un groupe social signifie une certaine façon de parler. Donc le terme « langue des jeunes » relève d’un abus de langage car il détruit la fluidité lexicale entre générations.

Paper long abstract:

Le but de cette communication, c'est de démontrer que le terme « langue des jeunes » devient problématique dès lors que l'on considère que cette catégorisation purement sociodémographique dissimule une question sociale voire ethnique. De tout temps et dans toutes les cultures, les adolescents se distinguent des adultes par un recours accentué à des pratiques langagières spécifiques tels que les codages. Si les usages langagiers propres aux jeunes ont longtemps été observés et analysés, leur considération comme sociolecte est récent car il est désormais établi que cette parlure est née de l'émergence d'un nouveau statut économique et social pour les plus défavorisés, le tout sur fond de ghettoïsation urbaine progressive qui exacerbe ou dilue le sentiment identitaire (Kiessling et Mous 2004, Nassenstein et Hollington 2015). Grâce à son dynamisme avéré, ce sociolecte s'invite de plus en plus dans les affiches publicitaires en République du Bénin. A la faveur de corpus tirés des affiches publicitaires des réseaux de téléphonie mobile et d'une société de brasserie du Bénin, nous prouvons que l'expression « langue des jeunes » est un abus de langage car il semble aller de soi que l'appartenance à un groupe social a toujours impliqué une certaine façon de s'exprimer, et utilisé ce terme revient à annihiler l'évidence d'une fluidité lexicale ou même discursive entre générations. Les interrogations suivantes articulent notre problématique : la « langue des jeunes » correspond-elle aux normes linguistiques futures?, et inversement la langue des aînés correspond-elle nécessairement à des normes plus anciennes ?

Panel P172
African indigenous languages as urban youth languages: the rural-urban exchange