Accepted Paper:

« Taking the black Flag. Nomadic Fulani herders' engagement with Jihadi groups in Massina (Central Mali)  

Author:

Modibo Galy Cisse (Leiden University)

Paper short abstract:

While armed violence did not initially affect the Massina region (Mali) during the 2012-2013 crisis, Jihadi insurgents have developed on early 2015 and have since managed to control parts of the region. This paper delves into local history to make sense of the rise of Jihadism in Central Mali.

Paper long abstract:

Après les trois régions du Nord, le centre du Mali est tombé dans une insécurité chronique dont les principaux acteurs seraient des pasteurs nomades majoritairement Peuls et ayant rejoint la lutte armée au sein de la Katibat Massina d'Ançardine, fondé par Hamadoun Koufa. Après la déroute subie à Diabaly en 14 janvier 2013 face aux troupes françaises de l'opération Serval, les radicaux qui avaient survécu se replièrent dans la forêt du Wagadou et dans le Méma. C'est pendant la transhumance de l'année 2013 que les éleveurs peuls du cercle croisèrent le chemin des moudjahidines dans leurs différentes zones de repli qui sont aussi les sites d'accueil des troupeaux du Delta pendant l'hivernage. Cette communication s'attache à décrire cette rencontre et à ne mesurer les suites.

Cette communication analyse plus précisément les raison qui ont poussé des groupes de pasteurs peuls à rejoindre la Katibat Massina et à y rester. Elle montre comment les conflits et les tensions préexistantes à l'arrivée du groupe de Hamadoun Koufa ont largement influencé les logiques d'affiliation à sa Katibat. En ce sens, l'engagement dans le Jihad, que celui-ci ait ou non une prétention globale, ne peut se comprendre sans une restitution fine des trames historiques locales.

Panel Pol18
The rural frontiers of Jihad: militant careers, political economies and network governance in West and Central Africa