Accepted paper:

Les jeunes, Facebook et la question de la gouvernance en Côte d'Ivoire

Authors:

Kouyate Souleymane (Ufrica – Universite Felix Houphouet Boigny)

Paper short abstract:

Cette contribution pose la question de la citoyenneté et de l'engagement politique des jeunes Africains à travers les réseaux sociaux face à la gouvernance de leurs dirigeants dans un contexte de mutations sociopolitiques et de transition démocratique.

Paper long abstract:

Depuis quelques années, Facebook impulse, par les actions des jeunes, des transformations politiques, nécessaire à l'amorce d'un passage vers la démocratie. Arène de débat et de discussion dont le contrôle échappe aux pouvoirs politiques, ce médium est devenu, non seulement, un espace de sociabilité donnant à la jeunesse Ivoirienne la primauté à la discussion politique, aux contestations, résistances et révoltes face à la gouvernance avec une plus grande liberté, mais aussi un espace de défense des causes des dirigeants. Le développement de cette mobilisation collective via Facebook a-t-il un effet ou impact sur la gouvernance des dirigeants ? Cette étude longitudinale s'est déroulée de Juin 2014 à Octobre 2018 en Côte d'Ivoire, pays dans un contexte de mutations sociopolitiques et de transition démocratique. Selon une approche socio-anthropologique de la communication, nous examinerons, tout d'abord, les modes d'occupation de l'espace et ses dimensions délibératives au regard de la gouvernance ; nous montrerons ensuite comment les jeunes Ouest-Africains ont investi ce médium pour s'impliquer, s'informer et dénoncer ce qu'ils considèrent comme la mauvaise gouvernance ou comment les engagements coexistent avec les productions et le partage d'informations dans les pays concernés. Enfin, notre analyse mettra l'accent sur les effets de la mobilisation collective avec en toile de fond les permanences et les transformations opérés dans le pays. La collecte de données se fonde sur deux méthodes principales : l'observation ethnographique en ligne (vidéo, photos, post écrit, like, partage) et l'enquête par entretien de 310 internautes.

panel Pol05
Technology and democracy in Africa