Accepted paper:

Réflexions critiques sur "Le livre du village sénégalais Guelakh" (un documentaire ethnographique audiovisuel de 70 min.)

Authors:

Stephanie Boye (University of Zurich)

Paper short abstract:

Rapport d'expérience et réflexion critique du film "Le livre du village sénégalais Guelakh" (2018) issu d'une démarche ethnologique de collaboration. Les sujets collaboration, (re)présentation et réception polyvalente sont au centre de l'intérêt.

Paper long abstract:

1. Peut-on écrire pour un village sénégalais et pour l'ethnologie ? Fatou m'a demandé d'écrire un livre sur son village sénégalais Guelakh. Plaçant la rédaction du livre dans le cadre scientifique, je me suis focalisée sur les sujets ethnologiques «collaboration», «anthropologie visuelle», «ethnographie, poétique et esthétique», «représentation» et «narration». 2. Quelles sont les (im-)possibilités d'un projet en commun ? La collaboration était au centre de l'intérêt et ainsi la polyphonie et le multilinguisme du village Guelakh. L'unique moyen de (re)présenter cette ‚réalité' paraissait de faire du livre un film. Les villageois racontent de la vie traditionnelle comme nomades Peulh, désormais abandonnée dû à l'avancement du désert. Deux hommes du village Guelakh y ont instauré, il y a 27 ans, un projet de développement permettant la survie dans cette région aride. Depuis 4 ans, une entreprise agricole française s'est installée à côté du village et quelques habitants ont abandonné le projet du village pour travailler dans cette entreprise comme journaliers. 3. Un film comme cadre pour les voix d'experts. Nous avons renoncé à une voix ‚off' qui explique ou interprète. Les villageois sont les experts et racontent selon leurs points de vue individuels. La narration filmique suit les instructions des villageois faites lors d'une séance de visualisation du matériel filmé. Le livre du village sénégalais Guelakh est un document audiovisuel ethnographique (70 min, sous-titres français et allemands) ; une panoplie de narrations individuelles et hétérogènes comportant des éléments fragmentés et même contradictoires. Les villageois m'ont autorisée de publier le film.

back to panel Lang10
Stream:
Language and Literature
"Who do we write our research for?" Sharing reflections on decolonising engagement and access to research outputs in the field of African studies