Accepted Paper:

Petits entrepreneurs européens dans la ville de Mexico : quels risques et quels rêves ?  

Author:

Emilie Angrignon-Girouard (Université de Montréal)

Paper short abstract:

Dans la foulée d'un certain engouement global envers les « startups » et le petit entrepreneuriat comme moteur de changement social, je poserai un regard croisé entre les aspirations et les difficultés rencontrées par de jeunes entrepreneurs européens vivant à Mexico depuis quelques années.

Paper long abstract:

Le Mexique aspire à se classer parmi les économies mondiales « émergentes ». La ville de Mexico en particulier, de par la densité de sa population, est caractérisée par une diversité d'opportunités économiques. Tel que dans de la plupart des métropoles et villes globales, on y retrouve une promotion grandissante de l'idée de « startups ». Depuis les cinq dernières années, les espaces de coworking, les incubateurs et les accélérateurs d'entreprises y prolifèrent. Ces concepts sous-tendent une valorisation des notions d'innovation et de créativité. Bien que le sujet soit peu traité, beaucoup de jeunes adultes occidentaux vivent à Mexico et participent aux transformations de pratiques économiques et culturelles dans la ville. Plusieurs d'entre eux tentent d'y développer un projet entrepreneurial. Dans cette présentation, j'argumente que cette initiative s'accompagne d'une obligation à le faire croître. Or, ces jeunes courent le risque que les perspectives d'avenir qu'ils projettent pour leur entreprise demeurent de l'ordre du rêve. Ainsi, je discuterai des difficultés et des incertitudes que nombre d'entre eux rencontrent. L'analyse s'arrêtera sur deux dimensions culturelles issues du capitalisme « flexible » et « connexionniste », soient un certain affaiblissement du filet social et la prépondérance de l'individualité de l'entrepreneur au sein du projet. Selon mon analyse, le processus migratoire vécu par les participants renforce ces deux dimensions. Les données présentées sont tirées d'entrevues effectuées à Mexico auprès d'une quinzaine de ces entrepreneurs européens, de huit personnes actives dans le milieu de l'entrepreneuriat et des observations effectuées dans cinq lieux de coworking.

Panel WIM-GF02
Fictions of capital: movements and modalities