Accepted Paper:

Le patrimoine récifal et sa perception dans les changements des pratiques de pêche en Madagascar  

Author:

Silvia Galuppi (ANPIA)

Paper short abstract:

Le récif corallien de la côte sud-ouest du Madagascar est lié au patrimoine culturel des communautés vivant dans son espace. Pour survivre les pêcheurs changent leurs techniques avec une relecture des connaissances, qui détermine l'orientation des processus de patrimonialisation.

Paper long abstract:

Le patrimoine des savoirs des communautés est étroitement lié à l'équilibre naturel du récif, les activités de la vie qui dépend de la mer ont lieu dans l'eau et sur la plage: lieux des pratiques symboliques et festives où vivent les esprits, mais aussi lieux où les familles transmettent la mémoire des activités de travail.

Les mouvements migratoires de l'intérieur du pays vers les côtes, favorisés par la désértification croissante, orientent la population vers la pêche. L'augmentation des activités aggrave la situation du récif qui fournit toujours moins de nourriture et les téchniques pour assurer la pêche deviennent davantage sophistiqués. A côté des fonctions habituelles les pêcheurs pratiquent l'algueculture, et les connaissances autochtones sont également exploitées par des activités liées à la présence de touristes: guides des pirogues autour du récif, récolte des coquillages et création d'objets souvent loins de la mémoire locale, en renouvelant connaissances et stratégies pour la survie.

La perception du patrimoine par les pêcheurs est donc liée à la présence de poissons et de la vie autour du récif nécessaire à leur subsistance, tandis que les interventions extérieures identifient le récif comme un patrimoine naturel à «protéger»: la conservation du récif avec de réserves marines peut sembler pour les pêcheurs une perte de leurs biens et la patrimonialisation des savoirs une reconstruction forcée. Le patrimoine récifal comprend des valeurs naturelles et des connaissances culturelles distinctes, mais en interaction et dont le caractère changeant peut favoriser de nouvelles connaissances pour la sauvegarde et la survie.

Panel WIM-CHAT01
Cultural heritage in motion