Accepted Paper:

Scénarios d'autonomie et espoirs de développement aux îles Marquises (Henua 'Enana)  

Author:

Pascal-Olivier Pereira de Grandmont (Université Laval)

Paper short abstract:

Les scénarios d’autonomie et espoirs de développement envisagés aux îles Marquises par les acteurs des milieux politiques et culturels seront abordés à travers quelques cas de projets concrétisés et en cours d’élaboration, illustrant des visions d’avenir parfois concurrentes, parfois concomitantes.

Paper long abstract:

Les îles Marquises (Henua 'Enana en marquisien du nord) constituent l'archipel le plus septentrionnal du « plus vaste pays océano-insulaire » au monde , la Polynésie française, une construction coloniale tout à fait récente rassemblant plusieurs peuples polynésiens géographiquement éloignés et culturellement distincts. Des élus marquisiens ont dénoncé depuis les années 1960 la domination politique, économique et culturelle du gouvernement central de Tahiti, accusé de ne laisser à leur archipel « que les miettes » des subventions octroyées par la France et de ne pas faire profiter leurs îles du développement qu'a connu le centre. S'inscrivant en faux par rapport au clivage politique dominant entre indépendantistes et autonomistes (polynésiens), une mouvance autonomiste marquisienne revendiquant la sécession de la Polynésie française et un statut propre pour leur archipel, au sein de la France, a ainsi pris forme. Replaçant cette tendance dans le paysage politique plus large, cette présentation aborde les scénarios d'autonomie imaginés par différents acteurs des milieux politique et culturel marquisien, et les « images-souhaits » (Bloch 1976) et espoirs fondés par ces derniers en termes de développement. À l'aide de quelques cas de projets concrétisés et en cours d'élaboration, les intersections de ces visions d'avenir parfois concurrentes seront examinées.

Panel WIM-WHF01
Hope, futures and worldmaking: critical anthropology beyond the tropes of suffering