Accepted Paper:

La production du futur: récits et pratiques novatrices dans la Selva lacandona (Chiapas, Mexique)  

Author:

Martin Hebert (Université Laval)

Paper short abstract:

Nous examinerons la manière dont des projets politiques autochtones interagissent avec divers récits concernant le futur. Cette démarche nous mènera à des conclusions sur les apports de l'anthropologie à l'étude empirique et socio-politiquement située de la construction sociale de futurs.

Paper long abstract:

L'histoire des communautés autochtones de la Selva lacandona du Chiapas (Mexique) est marquée par une série de ruptures avec des ordres sociaux localement jugés comme inacceptables. Qu'il s'agisse de l'exode hors des communautés traditionnelles des Hautes-terres à partir des années 1930, de renégociations des identités autochtones/paysannes dans les années 1960-70, ou de mobilisations anti-hégémoniques dans la foulée du soulèvement zapatiste de 1994, l'idée de (re)construire le monde social de manière intentionnelle est présente dans la politique régionale depuis longtemps. Dans cette communication, nous examinerons la manière dont ces projets politiques sont en interaction avec divers récits concernant le futur, les espoirs politiques et les possibilités d'un véritable changement social. À partir de données ethnographiques et documentaires recueillies depuis vingt ans dans la région, nous nous attarderons ici principalement 1) à l'articulation d'expériences locales avec la téléologie chrétienne de la "libération", 2) à l'intertexte qui existe entre elles et diverses expériences révolutionnaires latino-américaine, en nous attardant notamment aux rapports avec le récit de leur "échec" inéluctable, et 3) à l'appropriation locale de divers futurs mis en scène dans les discours écologiques. L'examen de ces trois avenues et de leurs enchevêtrements nous mèneront à proposer des conclusions sur les apports de l'anthropologie à l'étude empirique et socio-politiquement située de la construction sociale de futurs.

Panel WIM-WHF01
Hope, futures and worldmaking: critical anthropology beyond the tropes of suffering