Accepted Paper:

Quoi peut nous enseigner une anthropologie fondamentale sur le mouvement corporel dans le jeu du soccer ?  

Author:

Beatriz Velez (IREF, UQAM)

Paper short abstract:

J'essaie de déchiffrer le sens anthropologique du mouvement corporel dans un match de soccer en interrogeant le caractère ubrique (créateur de désordre) de la règle imposée par le jeu à des êtres à vocation manuelle : « prescrire les pieds et proscrire les mains pour contrôler un ballon rond ».

Paper long abstract:

Le fil conducteur de ma proposition est une rencontre de soccer car :

1. Le scénario amateur ou professionnel d'un match constitue autant un lieu privilégié d'expérience sensible que la rencontre charnelle collective la plus importante dans la société technologique d'aujourd'hui.

2. La signification socioanthropologique du sens résulte autant de la façon de l'agir communicationnelle que de l'interaction commune autour du corps en mouvement.

La règle de «prescrire les pieds et proscrire les mains pour contrôler un ballon rond convoité par vingt joueurs » va contre le cours de l'évolution humaine et contre notre anatomie. Une telle inadéquation entre moyens et fins suscite des performances inédites lesquelles, comblant des quêtes imaginaires chez les spectateurs, les stimulent à créer, à leur tour, des actions performantes. D'où le paroxysme et l'état de béatitude de certains partisans, d'où aussi les actions démesurées de célébration positives (accolade entre inconnus) ou négatives (agressions gratuites).

Pour cette conférence, j'essaie de déchiffrer les déclinaisons possibles de ce NOUS/LES AUTRES émergeant ainsi, tout en accordant une place importante à l'état « ubrique » de notre condition dans l'actuelle société. Je souhaite ainsi faire avancer la recherche en Anthropologie fondamentale réclamée déjà par Edgar Morin dans les années 70.

Panel MB-AMS07
Socio-cultural anthropology of sports